Circuits classiques

Circuits classiques

Avec son étendue d’Ile-Continent, Madagascar n’épuisera jamais ses ressources en matière de randonnée et de découverte. Cette énumération ne peut donc être qu’un échantillonnage donné à titre indicatif.

Pict0010

ANTANANARIVO

La Vieille Ville d’Antananarivo invite à des randonnées non seulement dans l’espace mais aussi dans le temps, aux fins fonds de l’histoire dont elle a été le témoin. Plusieurs circuits y ont été aménagés par les services et organismes en charge de la préservation du patrimoine. On y accède confortablement en voiture pour les moins courageux, à pied en suivant des rues en lacet, ou encore en coupant par des escaliers dont le plus éprouvant part du Stade de Mahamasina et compte pas moins de 480 marches !

LA CAMPAGNE ENVIRONNANTE

Les 12 Collines Sacrées se prêtent à la randonnée non seulement individuellement, mais aussi en combiné avec les autres collines alentour dans un décor typique de rizières, de coteaux, de vestiges de murs en terre rouge. Les sommets sont souvent devenus des lieux de « Fanasinana » (Culte des Ancêtres) peints aux couleurs royales rouge et blanc. Dans cette campagne Nord d’Antananarivo qu’on appelle l’Avaradrano des villages comme Lazaina, Ambatofotsy ou Manandriana permettent d’admirer les vieilles demeures aristocratiques Merina, tout en hauteur.

A l’opposé au Sud-Ouest, Antsahadinta remonte encore plus loin dans le temps avec ses maisons de bois et de fibres végétaux, ses pierres érigées en l’honneur de quelque victoire, et ses vieux tombeaux.

20130915_114417

L’ANKARATRA

L’accès le plus intéressant de cette chaîne mythique se fait par Manjakatompo à 20 km à l’Ouest d’Ambatolampy sur la RN7. De cette station à plus de 2000 m d’altitude l’ascension du Mont Tsiafajavona se poursuit par un sentier de randonnée en forêt côtoyant lacs, cascades et lieux de culte animiste.

PISTES ET ROUTES EN TERRE

La province d’Antananarivo est riche d’un incroyable réseau de routes campagnardes qui commencent à intéresser les opérateurs en VTT ou en Quad. Il est tout à fait possible de joindre Ampefy, Mantasoa, ou même Antsirabe sans emprunter une seule portion de Route Nationale !

IMGP3104

ANTSIRABE et LE VAKINANKARATRA

Des circuits de randonnées encadrés par des guides de l’Association RaVaKa immergent le visiteur dans le quotidien des campagnes.
Les gîtes d’étapes sont des maisons traditionnelles au coeur même des villages.
– Circuit « Paysans des Hautes Terres ». 2 jours de marche et 1 nuit en gîte. Cette randonnée en boucle à l’Ouest d’Antsirabe part à la rencontre des paysans dans un environnement de moyenne montagne.
– Circuit « Chercheurs de pierre de l’Ibity ». D’une durée identique avec possibilité de rallonge. Au départ de Manandona il fait le tour des sites d’extraction sur fond de faune et de flore très diversifiées.
– Circuit « Sites sacrées et villages de forgerons ». 2 jours et 1 nuit en gîte. Le circuit fait faire connaissance avec les métiers traditionnels du fer et les traditions du Vakinankaratra.

P1010431

LE PAYS ZAFIMANIRY

La proclamation officielle de l’Art Zafimaniry comme Patrimoine Immatériel Mondial par l’Unesco le 31 Décembre 2003 a été un tournant décisif dans l’histoire de cette région. Un fonds international a été affecté à la préservation du travail du bois, au développement du tourisme culturel et de l’écotourisme, et à la sauvegarde de la biodiversité. Il a prévu la formation de 20 guides touristiques, à raison de 4 par commune. Si l’Art Zafimaniry demeure une motivation majeure pour les visiteurs, la région regorge de magnifiques endroits disséminés dans les collines, et accessibles uniquement à pied.

20130917_062917

AMBALAVAO

Avec une moyenne annuelle de 20°, les températures d’Ambalavao sont idéales pour les randonnées. Quelques itinéraires proposés par Nicolas Nast, ancien Volontaire du Progrès qui y a travaillé sur des projets de développement du Tourisme Durable :

– Circuit « Rivière Manambolo et les Trois Frères ». 40 km, du marché de Zébu à Iarintsena. Vallée encaissée de la Manambolo, tombeaux perchés à flanc de falaise, vue sur la forêt d’Anja.
– Circuit « Ambohimandroso et le Roc d’Ifandana ». 30 km, Ambalavao-Ambalavao. Ambohimandroso le plus ancien village de la région, Roc d’Ifandana lieu de suicide collectif de résistants à l’armée de Radama I, étang de Vinany et son avifaune.
– Circuit « Route des Caïmans et Montagne de la Femme Couchée ». 23 km, d’Iarintsena à Ambalavao. Etapes de prière pour les convois funèbres, forêt de Sakaviro au pied d’une immense falaise, tombes encastrées, vignobles de Maroparasy.
– Circuit « Ascension de la Montagne de la Femme Couchée ». 15 km, d’Ambalavao à Iarintsena. Pistes entre les montagnes. Une fois au sommet, un panorama unique.
– Circuit « La Forêt d’Anja et le Massif des Trois Frères ». 15 km, de la forêt d’Anja à Ambalavao. Visite de la forêt, grottes, vue sur le bassin d’Ambalavao. Une mention particulière à la Montagne d’Ambondrombe à 45 km à l’Est d’Ambalavao. L’Association des Populations des Montagnes du Monde (APMM) y a créé plusieurs circuits dont :
– l’ascension de la montagne,
– une visite de villages spécialisés dans le tissage traditionnel de la soie,
– un circuit Nature avec bivouac,
– des itinéraires vers les mines d’or et fortifications des anciennes familles régnantes.

Dscn5070

LA MONTAGNE DES FRANÇAIS (DIEGO SUAREZ)

L’escalade est assez ardue (on la nomme d’ailleurs Chemin de Croix !) mais elle vaut la peine d’être entreprise. Au sommet se trouvent des vestiges d’installations militaires et des grottes. La vue embrasse la ville de Diego-Suarez, la Baie et son Pain de Sucre, toute l’étendue jusqu’au Cap d’Ambre.

LE PIC SAINT LOUIS (FORT DAUPHIN)

D’une altitude de 529 m, le Pic Saint Louis est un exceptionnel belvédère qui domine toute la région de Fort Dauphin de la Baie de Sainte Luce au Lac Andriambe en passant par la Pointe Evatra, l’Anse Dauphine, la Fausse Baie des Galions. Deux sentiers mènent au sommet, l’un très sportif (1h 30), l’autre plus modéré (2 à 3 heures de marche).

Consulat_Madagascar_Slide_1350_5

SAINTE MARIE

DU VTT …

Avec ses petites collines et ses pistes sauvages parfois réduites à un sentier longeant la mer, Sainte Marie est le paradis du randonneur en VTT qui ne fuit pas les difficultés. 5 itinéraires se distinguent :
– La Côte Sud-Ouest, entre la ville et l’aéroport. Un littoral luxuriant parsemé de cases pittoresques, avec pratiquement pas de pente.
– La Côte Ouest, entre la ville et Loukintsy. Avec des déclivités assez marquées et beaucoup de virages, le parcours exige de l’expérience.
– La Côte Nord-Ouest, entre Lounkitsy et Ambodiatafana. Assez éprouvant par sa longueur et ses dénivellations, c’est par contre un parcours fascinant par la beauté des paysages traversés.
– La « Petite Boucle » faisant le triangle Ambodifotatra-Ambodiforaha-Mahavelo, sportive également avec quelques parcours sablonneux, et cette « piste de la Mandraka » escaladant ou dévalant les collines de l’intérieur des terres.
– La « Grande Boucle » d’un peu moins de 50 km. Elle remonte la Côte Ouest jusqu’à Ankirihiry, traverse les collines jusqu’à Sahasifotra pour continuer cette fois en longeant la Côte Est. L’aventure et la découverte au rendez-vous…

IMGP3155

… ET SAINTE MARIE DES ORCHIDEES

L’exubérance de la végétation à Sainte Marie explique l’abondance des plantes épiphytes.
L’île recèle au moins une dizaine d’espèces d’orchidées dont certaines sont parmi les plus belles et les plus rares de Madagascar : l’Orchidée Blanche ou Angraecum Sesquipedale, l’Orchidée Mauve ou Eulophiella Roempleriana (la plus spectaculaire et se rencontrant uniquement sur l’Ile aux Nattes), l’Orchidée Noire ou Cymbidiella Humblotii…
Pour les passionnés, un Circuit Orchidées peut se concevoir à Sainte Marie de Juillet à Décembre dans le cadre de randonnées botaniques.