ÉVENEMENTS :
L’HOMMAGE AUX TIRAILLEURS MALGACHES MORTS POUR LA FRANCE

ÉVENEMENTS :
L’HOMMAGE AUX TIRAILLEURS MALGACHES MORTS POUR LA FRANCE

Chers Amis Malagasy, Amis de Madagascar,
Mesdames, Messieurs,

Au nom de l’Association Le Cœur et la Voix de Madagascar, je tiens à vous remercier chaleureusement de votre présence en ce lieu symbolique et chargé d’histoire du carré militaire du cimetière des Pins-Francs, à cette cérémonie d’hommage à tous les tirailleurs Malgaches morts pour la France mais plus particulièrement durant la 1ère Guerre mondiale.

Depuis plus de 10 ans avec le Feue Consul Madame Huguette Vérin, nous nous sommes attachés à honorer la mémoire de nos compatriotes. Ils étaient venus d’une île lointaine située à 10.000 km de la France après s’être engagés volontairement au côté de l’Armée Française pour défendre la liberté au péril de leur vie.

Engagés dans ce conflit mondial de 1914-18, ces 7 Malgaches étaient conscients du risque qu’ils prenaient pour eux-mêmes et leurs familles, ils étaient prêts à se sacrifier avec comme conséquence ce danger de mourir loin de leur Tanindrazana ou de leur Terre Natale, et surtout de ne pas être enterrés aux côtés de leurs ancêtres.

Beaucoup de rapports de commandement et d’ordres de guerre relatent la vaillance de ces soldats malgaches au sein des divers Régiments de Tirailleurs et de Bataillons lors de ces terribles années de guerre meurtrière, terrifiante et destructrice. Parmis les 45.863 malgaches, plus de 4000 étaient tombés aux fronts ou décédés des séquelles de guerre.

En ce jour, honorons donc ces 7 martyrs Malgaches enterrés dans ce carré militaire de Bordeaux et d’autres villes de la Nouvelle Aquitaine et reconnaissons leurs sacrifices car loin de leurs Tany Mena ou Terres Rouges, ils se sont sentis tous vulnérables mais gratifiés par l’idée que défendre une cause noble et juste mérite de donner sa vie pour mettre fin à un conflit sanglant.

Mesdames et Messieurs,

Cette commémoration du souvenir renforce la relation privilégiée et le lien indéfectible entre Madagascar et la France et j’espère accroîtra encore plus l’attachement fraternel entre nos peuples.

A touts et à tous, il faut tirer les enseignements de toutes guerres et de tous les conflits car ils font toujours des victimes mais levons-nous toujours pour défendre la Paix et la Démocratie.

Vive Madagascar, Vive la France !

PHOTOS